Aller au contenu

Fabrication à la main dans notre atelier

Découvrez comment nos produits sont fabriqués.

Découvrez quelles matières sont utilisées et pourquoi.

Méthodes de fabrication

Menuiserie

Le travail du bois comprend de nombreuses techniques. Pour la fabrication de nos produits, la mise en forme, le surfaçage et l’assemblage sont des étapes réalisées au maximum à la main ; l’outil électrique est une aide, un support pour le geste manuel.

Les assemblages mêlant bois et plastique peuvent inclure « queues d’aronde », « inserts ». On emploie les techniques traditionnelles, tout en apportant un design moderne.

Certaines pièces peuvent faire l’objet de collaborations avec d’autres ateliers – ceci est indiqué dans la description des produits.

Impression 3D

L’impression 3D s’est imposée comme un « game changer » dans la fabrication à petite échelle. En rendant possible la réalisation de pièces complexes en petite série, cette méthode a rendu de nouveau accessible l’outil de production. Cet outil entre les mains de consom’acteurs permet de faire naitre de nouveaux projets.

Comment ça marche ? En résumé, de la matière première (PLA ou PETG par exemple) est chauffée, extrudée (en un fin filament) et déposée de manière précise sur une surface. Couche par couche, la machine forme un objet, suivant les consignes fournies par le designer. On obtient un volume tridimensionnel prêt à être traité et recevoir les finitions adéquates.

Cette méthode est lente. Par exemple certains de nos produits requièrent plus de 24h de temps de machine (sans compter tout le temps pour les étapes de conception avant et de fabrication après). Ce ryhtme lent permet d’apprécier la formation de la matière et de prendre pleinement conscience du travail de conception réalisé en amont (travail des volumes, des fonctions, des surfaces).

Tissage et nouage

On retrouve du textile dans différentes créations ; un usage familier avec nos tapis et coussins ou plus atypique dans notre mobilier.

Nous employons principalement deux  techniques pour fabriquer nos tapis : le tissage et le nouage à la main. Ces deux méthodes permettent d’assembler la matière en lui donnant une texture et de la tenue. Le choix du travail manuel nous permet de réaliser des motifs aux variations infinies sur des dimensions (presque) sans limites.

Nous n’employons pas d’adhésifs dans nos créations afin (i) de permettre un recyclage en fin de vie et (ii) assurer des produits sans composés organiques volatils (COVs).

Upcycling ou recyclage avec valorisation

Le recyclage des produits de consommation est désormais une action familière. A la maison, on trie carton, plastiques et métaux. Ces matières triées entrent ensuite dans un processus de nettoyage, tri secondaire puis refonte/mise en forme, etc. Les « nouvelles » matières sont ensuite réinjectées dans le circuit standard de production.

Beaucoup des déchets que nous produisons ne sont toujours pas recyclés ou recyclables, faute d’alternatives industrielles ou de potentiel de réutilisation (46,8 % en 2016, lien externe).

A la différence du recyclage, l’upcycling (venant de l’anglais) prévoit une réutilisation immédiate de déchets qui ne seraient pas triés pour plutôt les réintroduire directement dans un processus de fabrication. Dit autrement, avec l’upcycling, on valorise des déchets qui sont en fait de la matière utile, pour les sauver notamment de l’incinérateur. En résumé, la réutilisation réduit grandement notre consommation en ressources naturelles.

Le PETG utilisé dans notre atelier pour l’impression 3D est par exemple une matière recyclée. A contrario, le bois de récupération (palette, anciens meubles, etc.) est upcyclé.

Matériaux

Bois

Le bois est une matière incroyable. C’est le matériau naturel par excellence, dont la couleur et l’aspect évolue au fil du temps.

Nous utilisons des essences de bois locales ou du bois de réemploi dans nos produits (les matières sont détaillées dans chaque description de produit). Vous retrouverez plus d’informations à propos du bois recyclé dans la section upcycling.

La couleur et l’aspect du bois varient en fonction de la finition (huile, pigmentation ou non, oxydation volontaire, etc.).

Nous ‘fabriquons’ et utilisons des finitions naturelles : huile de lin ou cire d’abeille, sans adjuvants. La finition vise à protéger le bois et le magnifier.

Dans le cas de l’huile de lin, nous n’utilisons pas de siccatifs pour avoir une finition 100 % végétale – ceci rallonge le temps de séchage mais garantit une surface naturelle et saine.

Panneau lamellé collé en hêtre massif (bois origine forêt de Soignes, Bruxelles)

Hêtre

Le hêtre est un bois dur, aux veines serrées et de couleur brun-orangé.

Historiquement c’est l’essence de bois privilégiée dans l’ameublement, pour sa durabilité et la facilité à la travailler. Nous aimons particulièrement cette essence locale pour son aspect riche

Chêne

Le chêne est une essence de couleur jaune-brune, généralement plus claire que le hêtre après finition. C’est un bois tannique, à grain grossier.

Comme le hêtre, le chêne possède une histoire riche. C’est une essence ancienne et moderne à la fois.

Autres essences

En fonction des périodes, nous pouvons obtenir d’autres essences locales en petites quantités. Ces essences regroupent le noisetier, châtaigner, érable, noyer ou du frêne. Ces matières sont plutôt réservées aux créations uniques et sur-mesure.

Du sapin ou du pin de réemploi peuvent aussi être envisagés.

Plastiques (ou polymères)

Il existe un grand nombre de plastiques. Chacun présente des propriétés et des applications différentes. Par exemple le PET est plutôt résistant à la chaleur, tandis que le PC (polycarbonate) est très résistant à l’usure.

Tous les plastiques que nous utilisons sont recyclés (et recyclables) ou d’une origine renouvelable.

Tous les plastiques que nous employons proviennent d’Europe, principalement du Benelux.

Acide polylactique (PLA)

Un polymère (ou « plastique ») dérivé du maïs et biodégradable. Ce matériau peut se dégrader complètement dans des conditions de compostage industriel. C’est un plastique issu d’une source renouvelable. Nous l’intégrons dans nos créations en partie pour démontrer que de telles matières peuvent être employées dans le mobilier.

Le PLA que nous employons est mis en œuvre par des fabricants établis en France et dans le Benelux. La matière première (pellets) provient des États Unis d’Amérique.

Bien que le PLA employé dans notre atelier soit compatible avec un contact alimentaire, il reste déconseillé de le placer en contact avec des aliments notamment liquides, qui risqueraient de tacher et dégrader la matière.

C’est une matière dure et résistante – notez toutefois qu’un choc direct pourrait endommager ce plastique.

Le PLA ne peut pas être passé au lave-vaisselle.

Représentation d'acide polylactique
Représentation d'acide polylactique

Polyethylene terephtalate (PETG, recyclé)

C’est le polymère typiquement utilisé dans la fabrication de bouteilles d’eau. C’est un plastique au même titre que le PLA.

Le PETG utilisé dans nos réalisations est recyclé et provient d’un partenaire qui recycle uniquement de la matière première d’origine contrôlée.

Utiliser ce matériau recyclé dans nos fabrications permet de réduire notre impact environnemental et s’inscrit dans une consommation réellement durable.

C’est un matériau moins rigide que le PLA mais aussi résistant. Il s’accommode aussi mieux aux chocs et peut entrer en contact avec des liquides – les surfaces peuvent être lavées avec une éponge par exemple.

Le PETG ne peut pas être passé au lave-vaisselle.

Représentation de poly(téréphtalate d'éthylène)
Représentation de poly(téréphtalate d'éthylène)